Ma Kitchenette

La première fois que je suis allée chez Kichenette, c’était en juillet avec mon amie Clarah. Je vous laisse lire son billet pour vous mettre dans le contexte de ce repas. Disons que la soirée fut mémorable. J’avais très hâte d’y inviter mon père, son épouse et mon frère pour un souper de famille, et c’est il y a deux semaines que nous nous sommes mis à table devant la belle cuisine ouverte du chef Nick Hodge. Avec son personnel hyper sympa, sa carte des vins invitante et une salle à dîner simple et confortable, l’endroit nous met tout de suite confortable.

Pour me mettre en appétit, je commande une limonade au bourbon – le même divin mélange que chez Icehouse, l’autre restaurant de Hodge et sa complice, sa charmante épouse Nathalie. Bien vite, on passe aux choses sérieuses.

En amuse-bouche, des petits burgers de chili frit, un met presque magique tant il met au défi les notions de physique culinaire. J’veux dire, du chili, c’est mou et quasi liquide, right?

Mes trois partenaires de table optent pour les crabcakes en entrée. Pour y avoir goûté lors de ma visite précédente, je vous affirme qu’ils sont dorés à souhait et bien roulés côté fruits de mer. Tsé, des crabcakes sexy?

De mon côté, je reçois une assiette qui mélange audace et tradition, soit des rillettes de crabe accompagnées de pain de maïs grillé et d’une confiture de tomates. Oh my, c’est le paradis!

En plat principal, je retourne en terrain connu avec un des plats que j’avais mangé en juillet, soit le boeuf cuit sous vide avec son beurre d’anchois, pouding de maïs et oignons grillés.

Papa et sa douce optent pour une autre valeur sûre : le blackfish avec hash de coudes de homard et patates douces et asperges frites. (Chicken-fried, comme disent les Texans.)

Pour frérot, c’est le steak « flat iron » en mode 50-50, soit moitié frites et moitié salade en accompagnement.

C’est le temps des desserts! Et ça tombe bien, il y a une tarte au citron au menu. Môssus que j’aime ça, la tarte au citron. Et ici, c’est le genre qui doit faire pleurer de jalousie les actionnaires de la compagnie Shirriff.

Papa et sa douce partagent le très calorique sundea au sticky toffee pudding garnie de Cracker Jacks maison, un rêve. Et pour mon papa grand amateur de caramel, c’est le nirvana. En fait, papa aime tellement son dessert qu’il se transforme en foodie et prend son dessert en photo! C’est ça, l’effet Kitchenette.

Et au cas où vous cherchiez encore une raison de faire une réservation chez Kitchenette, le nouveau menu d’automne vient de sortir. Octobre et novembre s’annoncent gourmands!

Kitchenette

1353, rue René-Levesque (en face de Radio-Canada)

514.527.3600

Réservation essentielles